fbpx

O COMME ORGANISMES – À partir de quel moment peut-on demander des aides et subventions pour son projet musical ?

par | Nov 2, 2022 | 0 commentaires

Vous pouvez demander des aides et subventions auprès des différents organismes (notamment SACEM, ADAMI, SPEDIDAM, SCPP ou SPPF, CNM) à partir du moment où vous avez un projet musical, des titres, et que vous voulez enregistrer un EP ou un album.

Notez bien qu’il n’y a pas encore de programme d’aide existant pour ceux qui, par exemple, souhaitent enregistrer 10 titres et les sortir en single (stratégie de sortie au titre par titre), ce qui pourrait être pertinent dans certains styles de musique mais cela n’existe pas encore; tous ces organismes adaptent régulièrement leurs programmes d’aides mais peut-être pas aussi vite que l’usage, le marché, les habitudes et les modes.

Donc si l’on veut se faire aider sur un enregistrement, il faut que ce soit un EP ou un album, sachant que les critères peuvent varier un peu selon les organismes. Un EP, cela signifie 4 ou 5 titres, selon les organismes, ou bien 20 minutes de musique; et 5 titres, cela peut très bien être 2 titres et 3 remixes par exemple, cela fonctionne également.

Point important: il ne faut pas hésiter à poser des questions aux organismes sur les différents critères, notamment quand il y a un critère qui vous paraît un peu flou. Ayez bien à l’esprit que cet argent est généré par l’économie de la musique et, s’il ne va pas sur votre projet, ira sur un autre; ce ne sont pas des subventions publiques, comme cela pourrait être le cas pour certaines associations aidées par exemple.

Et le rôle de tous ces organismes, c’est de vous aider; il y a donc des personnes compétentes dont le rôle/métier est de vous aider à rédiger des dossiers pour qu’ils rentrent dans les critères demandés. Donc, il ne faut pas hésiter à leur demander et, quand il y a une problématique, à être très clair, à exposer clairement ses problématiques, à demander quels sont les critères à modifier pour être en conformité avec les demandes.

L’erreur de base que font souvent les jeunes producteurs sur leur premier projet, c’est d’enregistrer et de se demander, après, comment obtenir des subventions. Ce n’est pas possible parce que ce sont des aides à la pré-production et il y a d’ailleurs peu d’aides à la post-production. Le seul cas à part, c’est l’aide à l’autoproduction de la SACEM; c’est même plutôt une prime puisqu’elle est versée une fois que le disque est terminé.

Et de façon générale, sans structure (associative ou société) vous pourrez uniquement obtenir l’aide à l’autoproduction de la SACEM; éventuellement, vous pourrez demander l’aide à la promotion de l’ADAMI mais c’est quasiment tout; sachant que l’aide à la promotion de l’ADAMI, c’est une aide qui est destinée aux artistes qui ont autoproduit leur disque et il faut bien noter que c’est une aide “guichet unique” ce qui veut dire que, si l’ADAMI vous la donne, vous ne pouvez pas aller demander de l’argent à d’autres organismes (c’est toujours ça me direz vous, mais c’est quand même dommage).

Avec une association, vous êtes éligible à presque tout; et, avec une société, vous êtes éligibles à tous les programmes d’aides.

Articles récents

Promotion musicale : comment monter sa structure ?

Promotion musicale : comment monter sa structure ?

Il y a cinquante ans, on comptait quelques milliers de nouveaux albums chaque année. Aujourd’hui, 15 000 à 25 000 nouveaux morceaux sont publiés sur les plateformes de promotion musicale chaque jour ! Nous sommes entrés dans une tout autre dimension. Produire de la...

lire plus
P COMME PROMOTION – Qu’est-ce qu’une attachée de presse ?

P COMME PROMOTION – Qu’est-ce qu’une attachée de presse ?

Une attachée de presse est une personne (ou une structure) qui va être embauchée par un label, un manager ou un artiste en direct pour défendre un projet musical auprès des médias. Il existe évidemment plusieurs types de médias: le Web (webzines et sites web de médias...

lire plus